Les orpailleurs

Les Éditions de la Bibliothèque nationale de France nous ont confiées la conception graphique de leur nouvelle collection dédiée aux trésors oubliées de la science-fiction française.
L'idée était de se défaire des codes visuels associés à la science-fiction, d'affirmer la dimension à la fois littéraire et patrimoniale des textes tout en laissant une place à l'imaginaire. Nous avons donc mis en place une composition graphique et typographique héritée du classicisme associé à la littérature mais opéré un contraste fort grâce à des motifs proposant des jeux optiques puissants.




Magique…

Nous avons eu le plaisir de réaliser la couverture de la nouvelle traduction de La Montagne Magique de Thomas Mann publiée chez Fayard. Toujours dans une ligne résolument graphique, nous avons choisi de ne travailler le motif avec un fer à chaud de couleur argentée afin de laisser la brillance, l'éclat et les reflets donner une magie supplémentaire à cette couverture.


Une rentrée littéraire
toujours très graphique

Nous avions réalisé la rentrée 2015 sous de nouveaux habits résolument graphiques et, en 2016, l'aventure continue toujours avec un grand plaisir et des recherches passionnantes à mener.
Voici donc un extrait des couvertures élaborées pour cette rentrée toujours très graphique pour les éditions Fayard.


Des Escales
en littérature française

Les Escales se consacraient aux textes étrangers mais il faudra désormais aussi compter sur elles pour la littérature française. Le domaine français voit donc le jour avec cinq premiers titres pour l'année 2016 et sous une création de collection que nous avons eu le plaisir de réaliser en tenant compte de ce que nous avons mis en place pour la littérature étrangère. Nous avons conservé les signes graphiques distinctifs des Escales, la typographie bien sûr, tout comme les pointillés mais nous avons structuré la couverture en différenciant clairement deux espaces, un pour le titre et l'auteur et un autre pour l'image.
Une couverture dans une ligne graphique très liée au registre visuel de la littérature française mais qui saura, en adéquation avec les textes, varier les tonalités grâce au choix des visuels.



City on Fire au Petit Journal

Mardi 12 janvier, Garth Risk Halberg était l'invité du Petit Journal sur Canal Plus. Une belle occasion de découvrir l'auteur de City on Fire, un  immense et incroyable roman.

Voir l'émission…




Nouvelle ligne graphique 
pour Feux Croisés

Il s'agit de l'une des plus anciennes collection de littérature étrangère en France. Née en 1926, elle a accueilli d'immenses auteurs tels que Norman Mailer, Aldous Huxley ou plus récemment Dona Tartt. La ligne graphique devait donc présenter une forte référence à la littérature et pouvoir s'inscrire dans la durée. Nous avons donc mis en place une structure de mise en page simple et puissante et choisi un caractère relevant des mêmes attributs. Ce système produit un principe visuel spécifique et puissant formant la signature  de la collection. Le premier titre à paraître dans ce nouvel habillage graphique est City on Fire de Garth Risk Hallberg




Fayard, une rentrée littéraire 
résolument graphique

Inspiré par notre carte de vœux consacrée aux couvertures de livres dans un traité purement graphique, les éditions Fayard ont souhaité adopter ce principe et nous ont donc confié la conception et la réalisation des couvertures de leur collection de littérature étrangère mais aussi celle dédiée à la littérature française. L'élaboration des visuels s'est effectué sur plusieurs semaines, en commençant par l'essentielle lecture des textes et le choix des problématiques à mettre en image puis, au fil des échanges avec l'éditeur, les images se contruisent peu à peu et prennent définitivement place en couverture. Une rentrée littéraire 2015 très graphique pour les éditions Fayard.



Nouvelle adresse !
L'été fut le temps pour nous d'emménager dans de nouveaux locaux. Nous commencions à être un peu à l'étroit dans les précédents et le charme de l'ancien devenait un peu pesant, tout comme celui d'un centre-ville investit par des travaux pharaoniques. Beaucoup plus calme, plus spacieux et plus fonctionnel, toutes les conditions que nous souhaitions pour travailler sont réunies. Le bonheur en somme !

Nouvelle adresse : 35 rue René Marcillé - 35000 Rennes - hpc@orange.fr
Le numéro de téléphone n'a pas changé : 02 99 79 14 50




JAQ Joaillerie
Identité visuelle et images
C'est la rencontre avec Anaïs Bouilly, la créatrice de la marque, qui a déclenché notre collaboration. Joaillière de métier, réalisant ces bijoux de la conception à la fabrication, ses créations nous ont séduits, dessins, formes, matériaux, surfaces, tout cela nous a inspiré. Et lorsque nous avons commencé les premiers échanges autour des projets, tout est allé très vite car nous partagions la même envie de simplicité graphique, d'espace, de blancheur et de géométrie.
Nous avons eu le plaisir de mettre au point l'ensemble de l'identité visuelle de la marque mais pas seulement car nous avons aussi élaboré son identité d'image. Un travail sur sa définition visuelle, ses codes afin de déterminer les matières, les ambiances, les décors et les lumières à employer en prise de vue.
Et comme définir une image c'est bien mais la produire c'est encore mieux, nous avons donc réalisé la production photo de sa collection. Stylisme, casting, décor, maquillage, lumières et photographe, nous avons pris en charge l'ensemble de la réalisation.
Une superbe marque et un projet d'identité visuelle globale que nous sommes très heureux d'avoir réalisé.

(Photos : Madeleine Vincent)

jaq-joaillerie.com




La collection "Je prépare"
Les ouvrages de la collection "Je prépare" permettent, comme son nom l'indique, de se préparer aux concours de la fonction publique. Il fallait mettre en place un univers visuel qui évoque l'accompagnement dans la préparation mais dans un contexte de précision, de clarté et de méthode afin de rassurer le lecteur sur les qualités de sa future démarche.
La structure de mise en page est donc claire, précise et méthodique. La hiérarchie des titres est strictement ordonnée et n'en devient pas alors seulement lisible mais visible au premier coup d'œil.
Des repères colorés appuient les éléments clés de la couverture et les dégradés blancs viennent, par contraste avec le motif de trame du fond, éclairer les surfaces de lecture.























Les 3 CHA, centre d'art
La ville de Châteaugiron nous a confié la conception graphique de l'identité visuelle de son tout nouveau centre d'art baptisé les 3CHA. Point de félin caché derrière cette appellation mais plus subtilement un triple lien avec son emplacement. En effet, le centre d'art est installé dans la chapelle du château de Châteaugiron et c'est cette allitération qui a inspiré le nom des 3CHA.
La volonté fut de bâtir une identité forte, basée sur un repère visuel puissant. Le 3 était donc tout désigné pour remplir ce rôle. La charte s'appuie sur une typographie unique mais déclinée sur plusieurs graisses pour répondre à la hiérarchie des contenus. Elle repose aussi sur une structure de page reprenant la construction en décalage du logotype.
La charte a été conçue volontairement dans un esprit de simplicité et de clarté afin que la lecture soit la plus efficace possible et que son utilisation par le service communication et ses prestataires soit évidente et rationnelle.

les3cha.fr
De nouveaux "Cursus" !
La collection "Cursus" est depuis bien longtemps une référence pour les cycles de licences et de masters à l'université. Armand Colin souhaitait redynamiser son positionnement en proposant un nouveau principe visuel pour cette collection. Bien entendu, il fallait mettre en avant son atout de "référence" et élaborer un système graphique aussi simple qu'efficace pour accueillir toutes les variations possibles de titres et d'images que propose cette collection.
Nous avons mis en place une structure de page à la fois très rigoureuse et très simple qui renforce l'impact visuel de la diagonale, élément graphique puissant permettant un repère direct de la collection.
2015 en couverture !
Difficile de résister à un si beau sujet ! Après le vocabulaire du graphisme puis celui, pour le moins étonnant, de certaines couleurs, il fallait bien que nous consacrions notre carte de vœux au thème de la couverture de livre. Ce vaste sujet offre de multiples possibilités, illustration, photographie, typographie nous avons donc choisi un parti-pris uniquement graphique. Faire naître des surfaces, des couleurs ou des motifs, un jeu visuel donnant du sens et ouvrant vers la problématique du texte, voilà ce qui nous a guidé.


Les criminels se mettent à table
Surprenante alliance des genres me direz-vous ? Certes, on peut se poser la question mais dès lors que l'on observe un peu le vocabulaire dédié à la cuisine, le doute se dissipe. En effet, si l'animal commence à vous courir (sur le haricot, bien sûr) vous pouvez toujours le refroidir, le fumer, le saigner, le crever, l'étriper, l'écraser, peut-être le faire sauter ou encore lui tordre le coup mais n'oubliez pas dans tous les cas de suivre la recette !
Les auteurs, Noël Balen et Vanessa Barrot, vous y aideront et vous frémirez en découvrant, au fil des pages et des enquêtes, les pulsions criminelles d'un monde aussi délicieusement gourmand que cruel…
Nous avons eu la chance de mettre au point la conception graphique de la collection en usant de quelques évidentes références à la cuisine mêlées de plus subtiles tonalités noires… Plusieurs projets ont suivi cette idée, l'éditrice et les auteurs ont choisi la simplicité et vous pourrez découvrir bientôt cette première couverture de la série en librairie.



Souffle vintage…
Pour ce travail sur la nouvelle ligne graphique des couvertures des Escales Noires nous avons souhaité, avec l'éditrice, prendre à revers les codes visuels habituellement dédiés au polar. Et parfois, un petit coup d'œil dans le rétro ne fait pas de mal. Les années soixante et soixante-dix ont été très riches en expériences graphiques. Avec les stylisations, les couleurs vives, les aplats, les formes géométriques, les répétitions et les contre-formes, la production graphique retrouvait là une grande force visuelle jusqu'à se perdre parfois dans le psychédélisme. Suivant cette inspiration, nous avons donc privilégié une construction visuelle puissante et des éléments graphiques fortement identifiables. Un clin d'œil qui, nous l'espérons, viendra éclairer les tables des polars chez les libraires.



Image et icône
La disparition de Nelson Mandela a marquée tous les esprits. La perte des grands hommes fait souvent tomber une ombre supplémentaire sur notre monde. Bien entendu, la presse loue l'homme et son œuvre, mais quelle image pour le dire, laquelle faut-il garder qui deviendra l'icône, celle qui figure autant l'homme que l'idée qu'il est devenu? C'est l'image d'Hans Gedda (Sygma/Corbis) qui a été choisie par Time et Paris-Match pour célébrer Nelson Mandela et c'est la même image que nous avions choisie pour la couverture de sa biographie parue chez First en 2011. On peut alors penser que ce que l'homme inspire est si universel qu'on s'accorde d'évidence sur les images qui le représentent.





Le malt en habit graphique
Subtiles breuvages, méthodes ancestrales, savoir-faire séculaires, il n'y a pas de whisky digne de ce nom qui échappe à cet univers teinté de mystère. Nous avons mené une petite incursion graphique et récréative pour tenter de donner notre vision en jouant avec les codes existants. Nous n'avons pas échappé aux ruines écossaises dominant la mer, aux anicroches et typographies aux élégants empattements. Mais il était aussi tentant de laisser tout cela de côté et de proposer un parti-pris plus graphique.
Voici donc le résultat de nos recherches menées avec un grand plaisir et sans aucune modération contrairement à ce qu'exigent ces alcools.
































Quelques reprises
Petite moisson de reprises de nos créations de couvertures par d'autres éditeurs. Le poche bien sûr avec les éditions Pocket, tant en essai qu'en fiction, mais aussi Otwarte, un éditeur polonais pour le Code d'Esther. Tous ces titres publiés à l'origine aux éditions First.



Tous à l'ambassade
Si, comme on le dit, nos vins sont nos territoires, alors d'évidence il nous fallait bien une ambassade pour les représenter.  C'est chose faite grâce à l'ambassade des vignerons qui vient d'ouvrir à Juvignac dans l'Hérault. Et dans cette cave les choix sont clairs, des vins de terroirs et de producteurs, des vins vivants, animés par ceux qui les font. Nous avons eu le plaisir de réaliser l'ensemble de l'identité visuelle de ce lieu unique. Logotype bien sûr mais aussi communication et signalétique, tous élaborés en référence à une authentique tradition du métier de caviste, celle qui explore, fouille puis trouve et vous propose alors autant de découvertes inattendues que nos terroirs en recèlent.









Dans la poche !
Jolie surprise et joie de redécouvrir nos couvertures sur les tables des libraires. Nous les avons réalisées pour les Escales et elles habillent aussi maintenant les versions publiées en poche. Il semblerait donc qu'une bonne couverture poursuit sa vie sous tous les formats…




Des couleurs pour 2013 !
Un peu de couleur pour éclairer cette nouvelle année! Et puis surtout de l'imagination ou mieux encore de l'imaginaire. Vert tourmenté, puce, nacre de perle ou encore ventre de biche peuvent vous paraître étranges voire saugrenus et pourtant il s'agit bien là de réels noms de couleurs crées il y a fort longtemps. Alors, empressons-nous dès maintenant d'en inventer de nouvelles en y mettant tous la plus grande fantaisie! Cessons d’appeler "gris" un costume et testons sur nos collègues le "poussière du temps", fini le bleu ciel de la jupe et bienvenue à l'azur ensoleillé. Enfin, testez, vous verrez, c'est efficace.



2013 !
Une année nouvelle et une belle occasion de la parcourir avec ce tout mignon Agenda Nature dont nous avons assuré la création graphique et la mise en page pour les Éditions Delachaux et Niestlé. Une sélection d'évènements à ne pas rater cette année, des doubles-pages pour séparer les mois et bien se repérer et bien entendu une semaine présentée sur deux pages avec suffisamment de lignes pour chaque jour afin de bien noter vos rendez-vous. Et au fil des pages, une petite surprise délicatement écrite par Charlotte Jacobsen vient éclairer vos lanternes sur une espèce ; ruine de Rome, poisson-lune, grains de café, autant de raison pour bien garder près de soi ce nouveau compagnon.

www.delachauxetniestle.com


Deux belles escales…
Et deux titres à la fois salués par la presse et plébiscités par le public. Pour sa première année d'existence, ces deux succès des éditions Les Escales prouvent que l'audace, le risque et l'aventure font encore partie de l'équation des succès en édition. Ils nous démontrent aussi que les lecteurs guettent, pistent et traquent toujours les livres qui assouviront leur passion. Ayant eu la chance de participer à cette aventure en signant la ligne graphique des Escales, nous nous réjouissons de ses succès et lui en souhaitons beaucoup d'autres.

www.lesescales.fr













Nouveau design
pour la littérature étrangère 
chez Fayard
Lorsque l'on élabore une nouvelle ligne graphique pour une collection présente depuis longtemps, il n'y a souvent que deux possibilités. Il s'agit soit d'une évolution, soit d'une révolution. Nous avons préféré une troisième voie, changer certes, mais en s'appuyant sur les codes graphiques existants. Le bandeau traversant toute la couverture et la forte présence de l'image sont la signature de cette collection. Nous avons donc dirigé nos recherches sur une nouvelle façon de traduire et de renforcer ces deux éléments.
Le visuel est élargi à l'ensemble du format afin qu'il prenne une place totalement prépondérante. Le bandeau n'est plus intégral mais toujours signifié grâce aux cartouches blanc latéraux. Il peut se déplacer verticalement et offre ainsi la souplesse nécessaire au cadrage de l'image. Un décalage des rythmes entre les parties blanches et celles de l'image donne une dynamique à l'ensemble.
Notre choix typographique s'est porté sur une interprétation récente d'une bodoni. Tout en conservant sa tonalité littéraire, son dessin plus rectiligne lui confère un aspect plus actuel. Si cette nouvelle ligne graphique s'éloigne nécessairement de la précédente, elle en conserve néanmoins les signes les plus distinctifs mais dans une traduction plus contemporaine.

www.fayard.fr






Bonne Année !
Quand vient une année de plus à l'agence on évite toujours les analyses et les prospectives, on se dit que c'est un peu comme les bonnes résolutions, ça ne tient jamais… On préfère se pencher sur les bizarreries de notre métier et là nous nous sommes arrêtés sur son jargon. Double-sens et drôles de bestioles, on s'est un peu creusé la tête et beaucoup amusé.



Des livres 
comme autant d'escales
Par les temps qui courent, la création d'une nouvelle maison d'édition relève d'une audace remarquable mais ici c'est avant tout une merveilleuse et formidable envie qui anime cette aventure. Celle de partager des textes venus d'au-delà de nos frontières pour s'échapper du quotidien, marquer une pause comme une escale dans le rythme dense de nos vies. Nous avons eu le plaisir de concevoir avec l'éditrice Véronique Cardi, l'identité visuelle des Éditions Les Escales, nous avons donc cherché l'image correspondante à l'esprit de la maison. Pour le logo, une typographie aux références littéraires et des trajets signifiés en pointillé avec à leur croisement : une escale. Mais le caractère d'une maison d'édition ne tient pas seulement à son logotype mais aussi, et surtout, à la tonalité iconographique des images des couvertures. Le choix des visuels a donc été déterminé par cette idée forte de l'escale liée à l'évasion, l'échappée, le rêve, autant de sensations que les lecteurs pourront parcourir à travers ces pages. Souhaitons une longue et belle vie aux Éditions Les Escales !

www.lesescales.fr






Champagne !
Il y a quelques mois nous fêtions les dix ans d'Hokus Pokus Créations. Une décennie célébrée avec un excellent Champagne rosé d'autant plus remarquable qu'il portait nos couleurs !





La Bretagne 
des Photographes
Moment d'émotion à l'agence où nous venons de recevoir La Bretagne des Photographes. Un travail considérable pour cet ouvrage de 512 pages avec plus de 500 photos et autant de légendes, un coffret, un fer sur papier brut en couverture et quelques défis techniques subtils pour se distraire. Mais au delà, c'est d'avoir participé à cette aventure éditoriale qui nous fait frissonner. On ne pouvait être plus heureux que d'avoir la chance d'assembler autant d'images qui racontent le regard des photographes porté sur la Bretagne durant plus d'un siècle. Les pages s'enchainent sur beaucoup d'inédits et de sujets inattendus repoussant ainsi vers l'oubli les clichés et les images rebattues que l'on nous a trop souvent donné à voir. Une somme d'informations qui rafraîchit, détaille et précise cette image de la Bretagne que l'on présente encore trop souvent d'une manière simpliste voire caricaturale. On ne pourrait, bien sûr, pas quitter cette aventure sans adresser un grand merci à l'éditeur, aux auteurs et aussi à l'imprimeur.

La Bretagne des Photographes
La construction d'une image de 1841 à nos jours.

Alain Croix, Didier Guivarc'h et Marc Rapilliard.
Presses Universitaires de Rennes

www.pur-editions.fr






Du cinéma à la sombre réalité…
Voici l'autre Hollywood, celui de l'envers du décor, ce côté obscur bien loin des plateaux de tournages, celui des meurtres de starlettes qui rejoignent souvent les plus horribles crimes de cinéma. Pour cette couverture, nous avons puisé notre inspiration à la croisée du fait-divers et des salles obscures en nous appuyant sur les références du roman populaire américain à frisson, le "pulp" et le glamour des affiches de cinéma.








Un picto pour Francy
On vous parle polar ? Vous pensez ombres furtives, frayeurs nocturnes, silhouette menaçante à l'approche et bruits suspects… Nous, pour Francy, et parce qu'elle confond crime et normalité, on a plutôt pensé à la clarté donc au blanc, à un picto pour dire l'essentiel et bien sûr à un prénom celui de Francy. Une couverture qui n'a pas manqué d'inspirer l'éditeur pour le teaser du livre.






Tout à la craie…
Voilà une étrange résistance à l'ère du numérique; de la typo tout à la main, belle et éphémère… Ça vous ne l'aurez pas sur votre iPhone ou votre iPad mais uniquement sur les murs noirs d'un restaurant. Le travail de Dana Tanamachi pourrait paraître anachronique, illusoire ou encore totalement dépassé et pourquoi pas, pour certains, réactionnaire. On ne peut qu'être séduit et pas seulement par l'habileté mais aussi par la présence, la résistance presque, d'un patrimoine. Et oui, ces typographies nous apaisent parce qu'à l'heure où tout va si vite, où tout s'efface d'un clic, elles persistent et même si l'on peut les effacer du tableau, elles persisteront encore dans notre histoire.

Dana Tanamachi est graphiste, elle vit et travaille à New-York et s'est fait une spécialité de ses typographies dessinées à la craie.

www.danatanamachi.com





Une épicerie typographique
Voici une épicerie fine qui s'attache à revenir aux sources des produits et à ne les désigner que par leurs appellations d'origine. Nous avons donc fait le choix pour ce projet de n'utiliser que le texte et la typographie pour la ligne de packaging. Les ressources sont immenses et le dessin de la lettre peut évoquer instinctivement l'univers du produit et son origine. Les informations devant figurer sur les étiquettes sont réparties selon un gabarit précis qui permet de les repérer facilement d'un produit à l'autre. Enfin, la mise en place d'un code couleur identifie chacune des gammes.